Ingrédients

cretan_herbs1.jpg

Les plantes aromatiques constituent, elles aussi, une importante tradition en Crète. Les anciens auteurs, et notamment Aristote, prétendaient que si un chasseur blessait d’une flèche une chèvre sauvage, celle-ci s’enfuyait à la recherche d’un buisson de dictame (origanum dictamus L.), plante souveraine de la végétation endémique de Crète.

cretan_herbs2.jpg

A peine en avait-elle mangé que la flèche tombait toute seule de la plaie. Dans l’antiquité les médecins considéraient le dictame comme une véritable panacée. Hippocrate en particulier estimait qu’il garantissait aux femmes un accouchement facile et rapide. La déesse minoenne des accouchements, Eileithyia, portait une couronne de dictame. Les médecins d’aujourd’hui ont constaté qu’Aristote n’avait sans doute pas tort, car la plante contient du thymol, substance qui aide à la cicatrisation des plaies. Ainsi, bien des siècles ont dû s’écouler pour qu’on reconnaisse les propriétés antiseptiques du dictame.

cretan_herbs4.jpg
Les producteurs crétois d’aromates offrent aujourd’hui sur le marché une multitude d’herbes aromatiques, telles que l’origan (origanum onites ), le basilic (ocimum basilicum L.), le tilleul (tilia cordate mill. ), la marjolaine (origanum majorana ), le thym (thymus sibthorpii benth.), la menthe (mentha), le romarin (rosmarinus officinalis), le laurier (laurus nobilis L.) , la camomille (matricaria chamomilla L.), la sauge (salvia officinalis) etc. Toutes ont toujours été utilisées depuis l’antiquité comme plantes médicinales et nombreux sont les textes des anciens auteurs qui leur attribuent des vertus thérapeutiques exceptionnelles. Plusieurs de ces remarquables plantes crétoises (dont le dictame) poussent sur les montagnes escarpées de l’île et sont cueillies par des herboristes expérimentés qui les font sécher dans des conditions naturelles. Elles sont ensuite apportées dans des entreprises modernes où elles sont empaquetées telles quelles, sans utilisation de substances chimiques ni autre traitement.
Il est désormais facile de trouver ces plantes. On peut les déguster sous forme de tisanes ou en parfumer des plats confectionnés conformément aux critères du régime crétois. Les unités actuelles de conditionnement veillent à leur conserver leur arôme naturel et toutes leurs propriétés thérapeutiques.